Précision préambulaire :

 

Toutes les affirmations théoriques contenues dans mon travail et de la formation NEUROSUP PRO sont issues des travaux incontestés des neuroscientifiques français Elena Pasquinelli, Stanislas Dehaene, Jean-Philippe Lachaux, Olivier Houdé. 

 

Mon rôle a toujours été d'éclairer ce que nous connaissons tous empiriquement sur l'oubli, par des parades issues des avancées en neurosciences. Que ce soit pour le domaine de l'éducation ou celui de la formation continue pour adultes.


La base ultra-simplifiée du processus d'enregistrement d'informations par le cerveau :


La méthodologie de la journée de formation en présentiel NEUROSUP PRO  :

 

A. comme toute situation idéale, elle n'arrive jamais !  C-a-d sans obstacles ! Et à chacune de ces 6 étapes de l'apprentissage, des phénomènes D'OUBLI, partiels ou plus conséquents, interviennent sans que l'on en ait conscience (que l'on soit "stagiaire-auditeur" ou formateur).

 

B. La méthodologie de la journée de formation est donc la suivante :

1. à l'aide de petits tests ludiques mais parlants, montrer que tout le monde trébuche à chacune de ces 6 étapes si les "pièges à attention" y figurent. Y compris pour nous, formateurs, donc à fortiori pour nos stagiaires !

 

2. découvrir immédiatement après, les parades pour formateurs,

 

3. par un feed-back rapproché de ces deux moments, vérifier que votre cerveau a bien saisi les nuances mais surtout pour créer des instants de mémorisation (car "comprendre" n'est pas EQUIVALENT à "mémoriser").

 

4. Et bien entendu, votre serviteur appliquera dans sa propre formation ces parades, dès le début ( "EN DIRECT" ). Le savoir vous fera sourire quand vous les reconnaitrez et vous servira de rappels de mémorisation, l'air de rien ....)

 

Remarque : il ne sera pas interdit de prendre des notes sur ordinateur mais je vous expliquerai pourquoi il est fortement conseillé que ce soit plutôt de manière manuscrite (mémoire du geste et utilisation de vocabulaires ou d'astuces qui vous sont propres°) et pourquoi elles seront également toujours courtes (pour ne pas être en situation de double-tâches ...). Pour permettre cela, vous disposerez dès le début de la formation d'un cahier personnel, où les passages importants seront déjà présents, vous laissant la place à tout ce qui vous sera personnel (les réponses au tests, les dessins, les idées qui vous viendront en tête, les questions, etc.).

 

5. 12 ans de formation auprès de formateurs et en particulier ceux de l'Education Nationale m'ont habitué à proposer du concis, du pratico-pratique juste après la courte base à connaître,  de donner "des billes" concrètes et réalisables sur le terrain, de l'interactif, et de la vivacité dans le rythme comme dans la diversité. Le tout pour éviter (notamment) que quiconque ne se lasse au bout de 10 minutes :) Ceux qui ont pour stagiaires de jeunes adultes post-adolescents me comprendront ... ;)

 

6. à la fin de la formation, je donnerai à chaque participant une attestation nominative mentionnant que vous avez assisté à une formation de NEUROSUP PRO, animée par moi. Ce n'est pas un diplôme ou une certification reconnue par un Ministère ou un autre mais sur un CV quelconque et pour une vie future, ce sera toujours un document bienvenu.

"Bienvenu" car disons-le sans fioritures, ma réputation et reconnaissance acquises dans le milieu journalistique, neuroscientifique, pédagogique,  est  affirmée dans de multiples revues, ouvrages publiés, passages aux télés e radios, invitations, etc.

-->Vous pouvez visionner, lire, écouter tout cela sur le site de NEUROSUP EDUCATION :

-->Sur la page d'accueil, vous pourrez voir toutes les vidéos :  www.neurosup.fr

-->Pour voir les articles de la presse nationale, spécialisée, grand public, cliquer sur l'onglet : http://www.neurosup.fr/Presse-Nationale.yC.htm

-->Pour voir les articles de la presse régionale cliquer sur l'onglet :

http://www.neurosup.fr/Presse-Regionale.zC.htm

 

 

 

7. Quant au suivi post-formation :

Pour des raisons que nous verrons, il se fera en distanciel et en quatre étapes (au bout d'une journée + au bout d'une semaine + au bout d'un mois + au bout d'un semestre). Il sera fait pour que ce ne soit pas une corvée évidemment.

 

Donc :

• un maximum de 5 à 10 minutes de votre journée/soirée, de petits tests ou questions, destinées à consolider votre souvenir de la formation en particulier dans ses nuances.

• à ces dates, vous recevrez un mail de ma part vous demandant de revenir sur ce site à la page " Page sécurisée du suivi post-formation ".

En y entrant le code demandé (et qui sera dans le mail), vous aurez accès à un nombre volontairement réduit de questions (et aux réponses courtes) qui auront pour support, un dessin, une vidéo de 2 minutes, un mini-écrit. Bref, quelque chose qui sera à l'image de la formation dans la forme et le fond.

• A chacune de ces dates, vous recevrez par mail, une réponse personnalisée de ma part à vos réponses.

 


Le contenu de la formation



1ère source d’oublis : dès que le cerveau rencontre une nouvelle information.

Cause : le type d’attention utilisée.

 

2ème source d’oublis : quand le cerveau commence l’encodage.

Cause : le cerveau trouve que l’information est difficile à traiter.

Cause : le cerveau trouve qu’il y a contradiction avec ce qu’il sait

 

3ème source d’oublis : quand le cerveau a fini l’encodage.

Cause : l’information n’est pas revue.

Cause : le cerveau préfère croire en autre chose.

Cause : la mémoire épisodique comble ses oublis par du faux mais qui est probable

 

Pour chacun de ces 3 niveaux d'oubli :

• nombreux tests interactifs avec les formateurs mettant en évidence ces phénomènes.

• reconnaissance immédiate avec le quotidien professionnel des formateurs.

• explication puis passage immédiat aux parades pratico-pratiques (applicables facilement, par tous, dès leur prochaine formation).

• mise en application "en direct" pour vérification.

• et bien entendu : sans avoir besoin de connaissances préalables en neurosciences (quelle que soit la spécialisation des formateurs) !

 

Source pour les spécialistes : The Persistence and Transience of Memory



Quelques petites devinettes sur l'attention (pour la mise en bouche avant votre venue !) :


1. Savez-vous ce que l'attention fait lorsque trop d'informations lui parviennent ?

2. D'après vous, quelles sont les objets/situations préférés de l'attention  ?

Si oui que fait-elle sans doute des autres informations ? Effacement total ? Partiel ? Maintien en mémoire pour après ?

3. Quel comportement est le plus habituel pour le cerveau quand il ne sait pas à quoi il doit faire attention lors d'un "speech" de 10 minutes (parce que le moment où cela va lui être utile n'est pas connu de lui ; ni ce qu'il doit trier ou à quelle activité ces informations vont servir) ?

4. L'attention que l'on porte lorsque deux personnes nous parlent est-elle du même type que lorsqu'on "surveille" notre bébé qui dort, tout en étant dans une autre pièce ? 

5. Les joueurs de tennis (par exemple) ont-ils une astuce pour gérer leur attention lors de matchs qui durent parfois jusqu'à  4 h ou sont-ils nés doués pour cela ...? Quel rapport avec le déroulement d'une formation et l'attention des stagiaires ?

6. On sait que seuls 2,5% de la population mondiale a un cerveau capable d'être "multitâche" au sens neuroscientifique (traiter en profondeur deux situations concurrentielles et non automatisées, comme la situation où deux personnes vous parlent simultanément). Pensez-vous en faire partie ?


Les 4 piliers de l'apprentissage selon Stanislas Dehaene