Offre 2 (une journée en présentiel de 7h ; ex : 8h30-12h + 13h30-17h) :

 

" découvrez les moments d'une formation où le cerveau des stagiaires est attiré par se détourner de l'information, de la minorer, de ne pas la mémoriser, de l'effacer, bref, de l'OUBLIER dès la PREMIERE HEURE DE FORMATION.

Question provocatrice (mais réelle) : à quoi sert une formation si une grande partie d'elle n'est pas retenue ? "

 

Public : formateurs pour adultes.


OBJECTIF QUALIOPI DE L'OFFRE DANS CE CAS :

"désigner avec précision plus de 20 situations-clés faisant partie du quotidien d'un formateur, et qui parfois, pour trois rien, incitent le cerveau à OUBLIER ce qui vient d'être dit ".

 

MESURE DE L'IMPACT DE L'OFFRE DANS CE CAS :

"Pour mesurer l'impact de cette formation, demander aux formateurs s'ils constatent une meilleure rétention des données de la part des stagiaires lors de leur prochaine journée de formation de formateur (pas forcément avec les mêmes stagiaires)"

 

N.B. à condition d'avoir appliqué les parades proposées, bien entendu :)


MODALITES TECHNIQUES, PEDAGOGIQUES ET D'ENCADREMENT :

vidéoprojecteur interactif pour les supports vidéos et témoignages d'êtres humains, mises en situation des formateurs à la place des stagiaires pour constater que leur cerveau également possède cette tendance inconsciente à effacer les données. Petits tests ludiques pour s'en apercevoir mais ô combien parlants.

Puis vérification qu'avec les parades données, cela va beaucoup mieux ! Formateurs très sollicités par brefs défis.


PROGRAMME/CONTENU :

1. situations-clés où l'effacement partiel ou total dépend de "l'attention".

a. que se passe-t-il dans le cerveau, quand on demande de regarder un document (écrit, vidéo, son) sans préciser la cible de l'attention ?

Parades ?

 

b. que se passe-t-il dans le cerveau, quand on n'indique pas aux stagiaires, que selon le moment, l'intensité de l'attention n'a pas à être la même ("fluctuation attentionnelle") sinon on ne tiendra pas (alors que les joueurs de tennis par exemple, y parviennent parfois pendant 4 heures) ?

Parades ?

 

c. que se passe-t-il dans le cerveau si sur le document (écrit, vidéo, son) il n'y a pas que la cible de l'attention visée par le formateur ?

Parades ?

 

2. situations-clés où l'effacement partiel ou total dépend de "la mémoire de travail".

parmi les rôles de la mémoire de travail, lesquels ont un rapport avec l'effacement des données reçues ?

Parades (en cascade) ?

 

3. parmi les biais cognitifs des stagiaires, lequel relègue souvent l'information reçue au rang d'inutlité/d'impossibilité ?

Parade ?

 

4. situations-clés où l'effacement partiel ou total va découler de la trop grande fragilité de la première "trace mnésique" ?

Parades ?

 

5. situations-clés où l'effacement partiel ou total va découler de la croyance d'être "multitâches ... :)

Parades ?

 

6. situations-clés où l'effacement partiel ou total va découler des explications "en pelote de laine" (méthode + vocabulaire + utilité + application + grandes lignes).

Parades ?

 

7. situations-clés où l'effacement partiel ou total va découler de l'inversion "étape du global - étape du détail" ou de la confusion "essentiel-secondaire" de l'exposé de la notion.

Parades ?

 

8. situations-clés où l'effacement partiel ou total va découler de l'utilisation de la gentille "attention sélective" OU de la méchante "attention partagée.

Parades ?

 

9. situations-clés où la "mémoire à long terme" se met également à effacer.

Parades ?

 

10. situations-clés où l'information n'a pas été effacée de la mémoire à long terme mais l'on a du mal à la restituer.

Parades ?

 

11. cadeau : l'explication des erreurs récurrentes.

Parades ?


TEMPS FORTS DE LA FORMATION :

 

1. la découverte chez les enseignants que leur cerveau leur joue les mêmes tours que leurs élèves

 

2. l'activité où les professeurs seront par deux pour chercher des indices récupérateurs de mots imposés grâce à des souvenirs personnels.


MODALITES D 'EVALUATION DES CONNAISSANCES :

 

1. invention par chaque participant d'une affirmation fausse (grossière ou fine) sur les connaissances vues pendant la journée.

2. ajouts de mots-clés de la journée, sur des dessins ou photos fournis par le Consultant Formateur NEUROSUP, et illustrant des situations déjà vues dans la journée.

3. QCM avec feedback rapide.

4. mots croisés à remplir avec les mots désignant les notions phares de la journée.